Skip links

Collectif du 25 novembre organisé le 22/11

P2690904

Le lycée des Métiers Henri Senez d’Hénin-Beaumont a accueilli, ce 22 novembre dernier, l’événement organisé par le collectif du 25 novembre “Stop aux violences faites aux femmes”. Comptant 500 élèves sur les ateliers ludiques ainsi que 170 spectateurs pour les prestations de l’association Vestali ainsi qu’un spectacle donné par la compagnie “La Belle Histoire”, fruit d’une vague d’émotion impactant autant les spectateurs que les prestataires.

À ce jour, le nombre de femmes victimes de violences physiques ou morales en France est estimé à 219 000, 3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés, 8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales (D’après la source stop-violences-femmes.gouv.fr)

Grâce à des ateliers ludiques animés par Abdel Baraka de la Ligue de l’Enseignement du Pas-de-Calais et de Agathe du Solfa, les élèves du lycée Senez ont pu apprendre à vaincre les préjugés qui s’abattent sur les violences faites aux femmes. Est-il juste qu’un homme demande les mots de passe de sa femme, ou d’avoir accès à son compte en banque ? Qu’elle arrête de travailler afin de s’occuper du foyer, ou encore se cacher du regard des autres hommes à s’en priver de sortie ?

L’effet de ces questions est tel que les lycéens prennent conscience de la notion d’“emprise”, un contrôle psychologique encore trop banalisé dans notre société ; mais découvrent également des chiffres concrets, ainsi que des faits. Saviez-vous que les enfants à charge ne sont plus considérés comme témoins, mais deviennent des victimes aussi de ces violences ?

Le soir, ces témoignages et préjugés ont été mis en scène, par un défilé puis une pièce de théâtre. Munis de pancartes fortes, l’association Vestali a défilé durant une dizaine de minute devant un public attentif. “Ras le viol”, “Non c’est Non”, “On veut des droits et des roses”, “Violence, se taire c’est participer”, “Je t’a(b)ime”, entre autres.

Puis, la compagnie de théâtre “La Belle Histoire” a présenté une pièce, où il était question d’une simple situation pouvant être le reflet d’une réalité. Une jeune femme souhaitant profiter de sa vie, rencontrant un homme qui, au premier abord, semble charmant. Présent au quotidien, rencontre des parents, tout se passe bien. Puis, l’emprise. Arrêt du travail suite à une grossesse, rejet des fautes systématiques sur la femme, les premiers coups… Après des excuses de l’acteur des violences avant une prise de conscience qu’il recommencera. La jeune femme, désormais mère décide d’en parler à son amie, le début d’un combat. Un spectacle dur pour les spectateurs puisque criant d’une vérité étouffée par le patriarcat. Des sursauts, des frissons, parfois des larmes …

Afin d’organiser cet événement, dont l’objet était la sensibilisation autour de la journée du 25 novembre, le Collectif est composé d’Amnesty International, le CIDFF d’Arras, Culture et liberté, le planning familial, Vestali et Solfa et la Ligue de l’enseignement.

Un franc succès pour cette journée, close par un débat entre questions et témoignages. Une nouvelle édition est prévue, rendez-vous pour le 25 novembre 2020 à l’Arc en Ciel de Liévin !

Contact :
Benoit Cierniak
bcierniak@ligue62.org

P2690925 P2690814 P2690743

Leave a comment

  1. cialis generic in india – generic tadalafil usa pharmacy